Actus

Sylvain GirO - Les Affranchies - Nouveau concert, nouvelles chansons, nouveau spectacle !

C’est le vendredi 6 octobre à l’Auditorium de Rezé dans le cadre de la programmation de saison de La Soufflerie : la première du nouveau spectacle de Sylvain GirO, Les affranchies. Suivent dès cet automne les dates de Penvénan (7 octobre) et Grenoble (14 octobre). Voir les autres dates à la rubrique "scènes" du site internet.

« Monsieur le Président je vous fais une lettre... » Tout le monde a en tête cette chanson de Boris Vian. Accompagné par le violoncelliste Erwan Martinerie, Sylvain GirO explore cette voie et nous offre ses propres chansons « épistolaires » dans son nouveau spectacle Les Affranchies. Il chante ou slame en musique des lettres intimes et poétiques, engagées et brûlantes, parfois drôles et absurdes. Et tisse un lien subtil entre toutes ces missives, pour mieux nous dévoiler en filigrane son écho de la France d’aujourd’hui. La lettre pour mieux se jouer de l’absence. La lettre pour rendre leur dignité à ceux qui en sont privés. La lettre en forme de résistance à l’urgence et à l’oubli...

Sylvain GirO : chant, textes, musiques, arrangements, direction artistique

Erwan Martinerie : violoncelle électro-acoustique, samples, chœurs, arrangements

Philippe Arbert : lumières

Avec l’aide :
Cécile Delhommeau : aide à l’écriture
Julien Padovani : aide aux arrangements musicaux
Patrick Ingueneau : mise en scène musicale
Gwenolé Lahalle : son

Quelques texte pour Kharoub

Sylvain signe quelques textes du magnifique concert Kharoub donné pour la première en décembre 2016 au Nouveau Pavillon de Bouguenais. Kharoub ou la rencontre du Quintet Hamon Martin, l’un des groupes les plus créatifs de la musique bretonne d’aujourd’hui avec le chanteur palestinien Basel Zayed et son frère percussionniste Yousef. Ils se sont rencontrés en 2014 à Jérusalem et ont souhaité croiser leurs expressions. Musique populaire du pays de Redon et de Cisjordanie, reprises de Fairouz, Oum Kalthoum, textes originaux écrits par Sylvain GirO et Denis Flageul. Ici se racontent en français et en arabe la résistance, la lutte, le partage et le vol. Ici se dit aussi en tissage les émotions universelles, les joies et les peines, l’amour et la mort. Et les rondes bretonnes deviennent un miroir de la dabké arabe…

Songe au miroir de nos vers
Des complaintes de nos mères
Quand le mur te fissure
Et t’emprisonne et te fait taire

Songe à l’écho de nos airs
De nos rhapsodies vernaculaires
Quand le mur, te fissure
Et t’emprisonne et te fait taire

Songe aux pas qui foulent la terre
Songe aux rondes qui tissent nos frères
Quand le mur, te fissure
Et t’emprisonne et te fait taire

C’est par le chant, au-delà des mers
Des barbelés et des fils de fer
Que le murmure se fissure
Et laisse passer la lumière

Recevez la lettre d'information  / + Inscrivez-vous